E-mailing: Checklist des bonnes pratiques pour convertir !

L’e-mailing est une composante principale des stratégies d’acquisition de clients pour les entreprises de tous les secteurs d’activité. Rester à l’affût des meilleures pratiques de publipostage les plus récentes vous permet d’optimiser votre programme de marketing par e-mail, d’obtenir de meilleurs retours sur votre investissement, et plus important encore, de dormir plus profondément chaque nuit !

Si vous êtes responsable de la gestion quotidienne des campagnes e-mailing de votre entreprise, vous avez peut-être l’impression qu’il y a beaucoup trop d’éléments à suivre pour obtenir des campagnes d’e-mails parfaites. Pour vous aider, nous avons compilé nos meilleurs conseils afin de vous guider dans votre stratégie d’e-mail marketing. Découvrons-les ensemble au sein de notre checklist de bonnes pratiques !

  1. Constituer une liste de diffusion ciblée et qualifiée
  2. Soigner le contenu de son mail
  3. Optimiser son tunnel de conversion
  4. Analyser et optimiser ses campagnes d’e-mailing
    1. Tenir sa mailing-liste à jour

I. Constituer une liste de diffusion ciblée et qualifiée

1. Bien identifier sa cible
analyse clientèle

Il est tout à fait approprié que le conseil de connaître son public cible soit en tête de notre liste, en effet, c’est l’un des aspects les plus importants à prendre en compte avant de commencer à leur envoyer des courriels.

Votre public est plus qu’un simple groupe démographique. Posez-vous les questions suivantes et essayez d’y répondre de la façon la plus détaillée possible :

  • Comment et quand préfèrent-ils recevoir des messages ?
  • Existe-t-il une langue spécifique, ou même un argot, qui pourrait résonner avec eux plus que d’autres ?
  • Quels types d’actions ou d’activités distinguent votre public de la population générale ?

Il est peu probable que vous répondiez complètement à ces questions la première fois, mais la beauté de l’e-mail marketing réside dans le fait qu’avec le temps, vous amasserez des informations et des données critiques sur vos destinataires. Ceci vous permettra d’apporter des changements intelligents à vos campagnes d’envoi de courriels.

Une campagne e-mailing ne s’envoie pas à personne, c’est une évidence. Il faut constituer sa liste. C’est mathématique, plus vous détiendrez d’adresses mail de prospects qualifiées, plus vos chances de les convertir seront importantes. Découvrons ensemble quelles sont les manières de constituer une mailing list dans un cadre purement légal.

2. Capturer des adresses mail ciblées organiquement

Que vous soyez parti de zéro ou que vous ayez hérité d’une liste d’adresses électroniques, il est essentiel de vérifier que chaque nom sur cette liste a été ajouté de façon organique et de manière légale, c’est à dire par l’accord de la personne.

formulaire d'inscription

Formulaire d’inscription, landing page, lead magnet, newsletter, etc… Il existe de nombreux moyens d’acquérir de nouveaux contacts de façon tout à fait naturelle et légale.

Ce n’est peut-être pas le moyen le plus rapide d’établir une grande liste d’e-mails pour le marketing, mais c’est le meilleur moyen de fidéliser une base de destinataires engagés, très qualifiée, et de maintenir vos taux de livraison de courriel aussi élevé que possible.

Avantages

  • Public très qualifié
  • Personnalisation du mail possible
  • Taux de fidélisation très élevé
  • Taux de dérivabilité très élevé
  • Taux d’ouverture élevé
  • Taux de conversion élevé

Inconvénients

  • Coût d’acquisition élevé
  • Mise en place chronophage
  • Long délai d’acquisition
3. Acheter ou louer une liste de diffusion

Contrairement à ce que l’on peut entendre, acheter une liste d’adresses mail ciblées est totalement légal et peut procurer un nombres conséquent d’avantages. En revanche, la manière dont sont récoltées ces adresses mail et l’utilisation qui en est faite est réglementée par le RGPD, en vigueur depuis le 25 mai 2018.

Tout d’abord, acheter ou louer une liste d’adresses mail ciblées peut aider votre entreprise à se lancer, ou bien-même à agrandir sa base en lançant une campagne de cold emailing. Si vous utilisez correctement ce canal, et si votre entreprise se positionne dans le B2B, vous en tirerez donc de très nombreux avantages.

Attention, les règles changent lors d’un cold mailing:

  • Le choix de l’objet de votre mail est primordial, il permettra de se distinguer des autres mails reçus volontairement par vos destinataires.
  • De plus, le contenu doit être rédigé de façon simple, ne pas être trop intrusif, professionnel, et proposer une réelle valeur ajoutée pour le prospect. Nous vous conseillons de synthétiser votre message, d’être rassurant auprès de votre auditoire, d’utiliser une adresse mail d’envoi dédiée avec votre nom de domaine, de susciter de l’intérêt et de rediriger vos prospects vers une landing page convaincante pour maximiser vos chances de conversion.
  • Lorsque vous utilisez une liste d’adresses mail achetée ou louée au préalable, ne la mélangez pas à votre liste d’adresses mail constituée organiquement qui par définition est plus qualifiée, cela fausserai vos statistiques et la qualité de vos échanges avec votre base hautement qualifiée.

Votre campagne de cold e-mailing peut également être l’occasion de requalifier vos prospects en leur proposant une offre irrésistible, grâce notamment à un lead magnet type livre blanc, une invitation, un cadeau, ou autre… Libérez votre imagination. Cette offre incitera votre destinataire à donner son accord pour recevoir des mails à but commerciaux de la part de l’émetteur (vous). Cet accord (ou consentement) est appelé opt-in.

Avantages

  • Coût d’acquisition faible
  • Délais d’acquisition très rapide
  • Permet de toucher un large auditoire rapidement
  • Permet de tester une idée de business

Inconvénients

  • Public moins qualifié
  • Personnalisation du mail impossible
  • Taux d’ouverture moins élevé
  • Taux de délivrabilité moins élevé
  • Taux de conversion moins élevé

II. Soigner le contenu de son mail

1. Le copywriting de vos e-mails

Que vous craigniez ou ayez hâte d’écrire des e-mails, quelques conseils vous aideront à les rendre performants, efficaces et cohérents !

  • Déterminer l’image de votre marque, prenez du recul et assurez-vous que vous travaillez à partir d’une base solide de compréhension de l’image que laisse votre marque. Cela vous aidera même dans la rédaction.
  • Écrivez une conversation, pas une brochure, la meilleure façon de communiquer avec votre public est de lui écrire sur un plan conversationnel et personnel. Imaginez que vous êtes au bar avec votre public et écrivez-leurs de la même façon avec laquelle vous leur parlez (en début de soirée, avant d’avoir vidé le fût bien-sûr 😉 !). Il faudra tout de même modérer le langage en fonction du public cible.
  • Brisez les morceaux, chaque élément du mail a un but précis. Au fur et à mesure que vous commencez à planifier votre e-mail, pensez à la façon dont chaque élément de votre sujet s’intègre à l’ensemble.
  • Soyez cohérent, l’image de votre marque dépend en partie de la réputation de vos courriels. Pas d’inquiétude, cela devient de plus en plus facile à mesure que vous pratiquez, comme pour tout il suffit de se lancer !
2. Le design de vos e-mails

Que vous utilisiez un modèle, embauchiez un designer, ou que vous optiez pour un message minimaliste, votre design doit correspondre à celui dégagé par votre site web et votre marque en général.

template email html

Respecter une charte graphique établie est primordial pour l’identification de votre image de marque.

Cliquer dans un courriel vers votre site doit être vécu comme une expérience fluide. Vos clients doivent exactement savoir comment et où ils peuvent passer à l’étape suivante. Concevoir ses modèles ou templates en gardant cela à l’esprit vous permet de focaliser l’attention du destinataire sur l’action que vous souhaitez qu’il réalise.

Vous souhaitez utiliser un template totalement personnalisé qui respecte parfaitement votre charte graphique et qui garantisse la cohérence de vos communications par e-mail en optimisant vos taux de clic ? Optez pour la conception d’un template mail HTML / CSS sur-mesure !

3. Expéditeur et objet du mail
  • Expéditeur: La confiance de l’expéditeur se mérite, et se construit. Votre marque, le nom de votre entreprise sont-ils suffisants ? Le mieux sera de le tester…
  • L’objet du mail: comme pour le courrier classique, c’est lui qui donne ou non envie d’ouvrir l’enveloppe. il doit idéalement compter entre 30 et 50 caractères pour être correctement lu mais il peut arriver que des objets beaucoup plus courts ou beaucoup plus longs fonctionnent aussi ! tout dépendra de l’offre à suivre…

N’hésitez pas à réaliser des tests A/B en utilisant différents noms d’expéditeur et/ou différents objets et en surveillant les taux d’ouverture de vos campagnes pour identifier le nom d’expéditeur et l’objet le plus efficace !

4. Éviter les « SPAM WORDS »

L’utilisation de certains mots est à proscrire dans votre email. En effet, les « spam words » alertent les fournisseurs de services mail et permettent d’identifier le contenu de votre mail comme indésirable. La conséquence est souvent le classement en spam de votre email, le blocage de vos envois, sans oublier l’impact négatif sur la réputation de votre domaine.

Je vous conseil donc d’éviter l’utilisation de mots liés à l’argent, aux arnaques en tout genre, à la pornographie, etc…. Tout terme risquant d’assimiler votre activité à une activité illégale est à proscrire !

Testez les textes de votre email.

III. Optimiser son tunnel de conversion

1. Simplifier sa vision de l’e-mail marketing

Il est facile de commencer à planifier un programme de courrier électronique composé d’un grand nombre de mails. Mais il est encore plus facile de s’emporter et de se sentir dépassé.
Envisagez de commencer simplement avec tous les aspects de votre programme : rédaction, conception, événement déclencheur de l’envoi, ajout d’éléments… Allez-y progressivement et fidélisez votre auditoire, là encore l’image de marque de votre entreprise est en jeu !

2. Optimiser l’expérience des prospects

Si vous ne souhaitez pas déléguer cette tâche, la conception et la rédaction d’une copie de mail pour vos campagnes de courriels risque fort de nécessiter une bonne partie de votre temps. Mais pensez aussi à l’endroit où vous envoyez vos destinataires: la page d’atterrissage (ou landing-page).

Envoyer son public cible vers une page d’atterrissage qui a du sens en fonction de votre objectif et du contenu de votre e-mail est indispensable pour ne pas perdre votre prospect et le convertir en client.

Par exemple, si vous souhaitez que vos prospects passent à l’achat pour un produit qu’il connaissent déjà, envoyez-les sur une page où il pourra commander directement, et non sur une page de présentation de ce même produit.

Pensez à offrir la meilleure expérience possible à vos visiteurs en termes d’UI (interface utilisateur): Temps de chargement de votre page, intuitivité, accessibilité, sécurité…

Ne négligez aucun détail !

3. Segmenter son audience

La plupart des auto-répondeurs du marché (Mailjet, Mailchimp, SG autorépondeur, …) permettent d’identifier les comportements de vos destinataires. Profitez en pour leur proposer le bon message au on moment ! Un destinataire visite votre site web ? Il semble intéressé par vos services ou produits… Pourquoi ne pas lui envoyer une petite promo histoire de l’inciter à passer à l’achat ?

IV. Analyser et optimiser ses campagnes d’e-mailing

Opérer de façon progressive est le meilleur moyen d’apprendre et d’optimiser vos campagnes e-mailing pour arriver à un résultat (presque) parfait ! L’analyse des résultats de vos campagnes e-mailing est donc indispensable. Beaucoup de métriques existent.. Respirez un bon coup, ce n’est pas forcément compliqué.

statistiques emailing

Pour déterminer quels paramètres sont les meilleurs à surveiller, déterminez d’abord le but de votre courriel. Par exemple, si vous voulez que l’audience lise une mise à jour importante de vos conditions d’utilisation et que le contenu se trouve directement dans votre courriel, il faudra mesurer vos ouvertures.

Par contre, si vous souhaitez prolonger une offre ou une remise, les clics, et par la suite les visites et les conversions de votre offre, sont les principaux indicateurs de performance à surveiller.

1. Tenir sa mailing-liste à jour

a. Limiter les bounces

Pour préserver la réputation de votre adresse mail d’envoi, il est important de limiter le taux de hardbounce de vos campagnes e-mailing. Ce taux correspond au pourcentage d’emails non parvenus à leurs destinataires à cause d’adresses mail supprimées ou non utilisées par leurs propriétaires. Je vous conseil donc de vérifier la validité de chacune des adresses mail de votre mailing-liste de façon à optimiser le taux de délivrabilité de vos campagnes et de préserver votre réputation d’expéditeur.

Si votre liste comporte plusieurs centaines d’adresses mail, il peut être compliqué de les vérifier une par une. Dans ce cas, vous pouvez faire appel à mon service de nettoyage de liste de diffusion (à partir de 5€ / 500 adresses pour un taux de hardbounce inférieur à 2% !).

b. Laisser les abonnés se désinscrire !

À un moment donné, même s’ils ont déjà opté pour vos courriels, certains destinataires peuvent ne plus vouloir avoir de vos nouvelles. Posez vous des questions sur la pertinence de votre e-mailing si le taux de désabonnement est élevé.

Dans le cas contraire, ce n’est pas grave, et c’est une partie naturelle du marketing par e-mail tant que vous avez un système de désabonnement stable en place, et clairement visible pour ces utilisateurs. La possibilité de se désabonner de votre programme de messagerie ne doit jamais prêter à confusion, doit être disponible en un seul clic, et enfin, elle doit être instantanée.

Quoi qu’il arrive, n’obligez pas vos utilisateurs à se connecter à un compte pour se désabonner des courriels, ils pourraient signaler votre message comme spam auprès de leurs clients de messagerie et ruiner votre réputation !

9 février 2020