E-mailing: Être en conformité avec le RGPD

Avec l’arrivée du RGPD, la pratique de l’e-mailing est plus encadrée. Pour rester dans le cadre légal, votre communication par email doit respecter la vie privée de vos destinataires.

Si vous êtes propriétaire d’une entreprise ou si vous travaillez pour une entreprise qui a quelque chose à voir avec internet, il y a de fortes chances que vous écriviez au moins quelques courriels par jour. Pour rendre votre marketing par e-mail conforme au RGPD, vous devez mettre en place un certain nombre de nouvelles pratiques. Quelles sont les conséquence du règlement général sur la protection des données (RGPD) sur le e-mailing ? Comment entrer dans les règles ? Optez pour un emailing user-friendly !

Le RGPD: c’est quoi exactement ?

Le rôle principal du RGPD est d’offrir aux citoyens européens un meilleur moyen de contrôler la confidentialité de leurs données.

Bien que beaucoup de choses changent en ce qui concerne l’utilisation des données personnelles par les spécialistes du marketing, les plateformes de commerce électronique ou même les blogueurs, tous courent le risque d’être pénalisés par des amendes importantes s’ils enfreignent les dispositions du Règlement Général sur la Protection des Données. Même les gens qui connaissent déjà la loi et les risques peuvent être complètement déconcertés quant à ce qu’ils peuvent faire pour s’assurer d’être sur la même longueur d’onde que le RGPD.

Si vous faites partie des personnes qui utilisent ou qui envisagez d’utiliser le marketing par e-mail, transactionnels, ou les campagnes d’e-mailing à froid (cold-mailing), cet article est là pour énoncer les points clés de la nouvelle règlementation sur la protection des données. Vous découvrirez quelles en sont les conséquences claires sur la pratique de l’e-mailing, et aussi ce que vous devez mettre en place afin d’être en adéquation avec celle-ci.

En termes simples, le RGPD est un ensemble de règles à échelle européenne visant à protéger les données personnelles des citoyens de l’UE qui utilisent l’internet au quotidien.

Il instaure un cadre dans la mise en application du respect de la vie privée des personnes concernées par différentes formes de sollicitions commerciales nécessitant le stockage de données personnelles (adresse mail, numéro de téléphone, adresse postale, etc…). Sont donc impliquées les personnes dont les données personnelles sont traitées par des entreprises, ainsi que les entreprises qui stockent et travaillent avec ces données.

Quelles sont les règles imposées par le RGPD ?

Pour répondre à cette question, nous traiterons la question uniquement dans le cadre des pratiques liées à l’emailing. Si vous êtes e-commercant par exemple, d’autres dispositions doivent être mises en place dans le cadre de votre mise en conformité avec le RGPD.

rgpd b2b b2c
  • Pour la pratique de l’e-mailing vers les particuliers (B to C), le principe est simple: pas de message commercial sans accord préalable du destinataire. La publicité par courrier électronique est possible à condition que les personnes aient explicitement donné leur accord pour être démarchées. L’identité de l’annonceur (vous) n’est en générale pas connue par le destinataire au moment de la collecte de son adresse.
    Il ne vous est donc pas possible d’acheter une base d’adresses e-mail déjà constituée de prospects particuliers ayant donnés leur consentement (opt-in) à recevoir des messages publicitaires de votre part. Quoiqu’en disent certains vendeurs, c’est à vous de recueillir le consentement de vos prospects particuliers. Dans la mesure où des particuliers choisissent délibérément de publier publiquement leur adresse mail sur le web, il vous est possible de commander une liste d’adresses mail de particuliers de grande qualité ciblée par intérêt. Toutefois, avant de démarcher les particuliers que vous souhaitez contacter, vous devez obligatoirement recueillir leurs consentements. Il convient de les informer de votre identité et de votre volonté de leur envoyer des messages publicitaires. Le démarchage ne pourra avoir lieu qu’après réception d’un accord explicite de la part des personnes contactées. Vous êtes informé et serez tenu pour seul responsable en cas du non respect de cette règle. En ce qui concerne les particuliers, l’URL du site sur lequel à été récupéré l’adresse ne sera pas listée dans le fichier livré. Vous pourrez néanmoins retrouver cette URL manuellement en lançant une requête sur l’adresse mail dans Google.
  • Pour la pratique de l’e-mailing vers les professionnels (B to B), le principe du consentement ne s’applique pas et vous êtes libre de démarcher un professionnel susceptible d’être intéressé par votre offre sans consentement de sa part. Vous comprenez donc l’intérêt d’un ciblage très précis, en plus de maximiser vos chances de conversion.

Dans tous les cas chaque message électronique doit obligatoirement préciser l’identité de l’annonceur et proposer un moyen simple de s’opposer à la réception de nouvelles sollicitations (Lien de désinscription / opt-out).

Source et informations supplémentaires sur le site de la CNIL : https://www.cnil.fr/fr/la-prospection-commerciale-par-courrier-electronique

CHECKLIST: Vérifier que vous êtes en règle !

Ainsi le RGPD impose la mise en place de nouvelles pratiques visant à protéger la vie privée des internautes. Malgré son caractère assez rébarbatif, nous avons vu voir qu’il était possible de continuer à profiter pleinement de l’e-mail marketing dans un cadre 100% légale, en adoptant une attitude responsable et respectueuse vis-à-vis du stockage et de l’utilisation des données de ses prospects.

Utilisation de l’adresse mail à des fins de prospectionB2BB2C
Information
Possibilité d’opposition
(opt-out – ex: lien de désinscription))
Accord explicite de la personne démarchée
(opt-in : consentement)
❌*
Identité de l’annonceur

* L’objet de la sollicitation doit être en rapport avec la profession de la personne démarchée

10 février 2020